L’orientation sensorielle ? Kesako ?

orienorientation-sensorielle-sophie-lucas

Les êtres humains sont dotés de 5 sens: l’ouïe, la vue, le toucher, le goût et l’odorat. C’est grâce à eux que nous pouvons décoder notre environnement. Ainsi, parmi la multitude d’informations disponibles, notre cerveau ne va en retenir que quelques unes. Ce tri s’effectue selon nos intérêts du moment, le contexte et surtout, notre orientation sensorielle. La reconnaître chez soi et chez les autres fait de nous des meilleurs communicants !

Le VAKOG

Le VAKOG décrit les modalités analogiques par lesquelles le cerveau encode « numériquement » l’information. C’est la façon dont il la capte, la traduit et la stocke. Pour le dire plus simplement:

Nos 5 sens sont liés à 5 canaux sensoriels de codage

👁 Vue → canal Visuel

👂🏻 Ouïe → canal Auditif

🖐🏻 Toucher → canal Kinesthésique

👃🏻 Odorat → canal Olfactif

👄 Goût → canal Gustatif

G = Visuel  Auditif  Kinesthésique  Olfactif  Gustatif

Dans les faits, nous utilisons principalement 3 canaux:

 VisuelAuditif et Kinesthésique (K regroupant ainsi toutes nos sensations corporelles).

On définit VAcomme canaux «principaux» car, la majorité du temps, ceux-ci fournissent le type d’informations qui s’ancrent dans notre conscience. En effet, on peut facilement comprendre que les canaux Olfactif et Gustatif viennent plutôt compléter les informations reçues de l’environnement.
L’odeur iodée de la mer ne suffit pas à elle seule à nous donner une représentation intérieure de cette dernière, le bruit des vagues par exemple, si !

Ces systèmes de représentation sensorielle sont très souvent inconscients, et il n’en est pas de meilleur que d’autre. Il vaudra mieux être « visuel » lorsqu’on cherche quelqu’un dans la foule, « auditif » pour reconnaître les pleurs de son enfant au parc ou « kinesthésique » s’il vient vous toucher l’épaule par surprise afin de ne pas être en panique !
Evidemment, le mieux serait de pouvoir fonctionner facilement avec ses 5 sens, suivant les besoins, au lieu d’être limité par une seule orientation habituelle.

En résumé

Votre canal principal est celui que vous utilisez le plus souvent pour vous représenter vos expériences et le monde qui vous entoure.
Cette orientation sensorielle va donc influencer votre façon d’apprendre et la représentation que vous vous faites de votre environnement.

Pourquoi l'orientation sensorielle est-elle importante ?

Comme vous l’avez maintenant compris, nous utilisons un canal de sensoriel privilégié Visuel, Auditif ou Kinesthésique.

Quand je communique avec l’autre, je vais donc utiliser mon canal préférentiel pour:

  • exprimer mon information
  • la comprendre chez autrui.

Si mon partenaire possède le même canal que moi, pas de soucis nous parlons la même langue, dans le cas contraire… aïe, aïe, aïe bonjour les dégâts !

Rien de tel qu'un exemple pour bien comprendre:

Dans le cadre d’une thérapie de couple, j’ai reçu en séance madame (avec une orientation sensorielle visuelle) et monsieur (kinesthésique). Au cours d’un échange plutôt vif sur les travaux de rénovation de la maison, madame s’emporte contre monsieur, lui reprochant de n’avoir pas dit aux ouvriers de reprendre cette énorme tâche sur le mur juste repeint.
« Quand je suis rentrée du travail je n’ai vu que ça ! Et lui qui passe devant toute la journée, il n’a même pas pensé à le dire aux ouvriers ! Vous voyez bien que je ne peux rien lui déléguer et que je suis obligée de tout gérer. Ça m’épuise ! »

Et oui pour un visuel, ça saute aux « yeux » puisque c’est son canal préférentiel mais pas à un kinesthésique. Je lui ai donc expliqué qu’il ne l’avait tout simplement pas vue. Les choses aurait été très différentes si plutôt que tâche, mauvaise odeur il y a avait eue… Elle ne s’en serait probablement pas rendue-compte alors que lui l’aurait « sentie » tout de suite. 

Encore plus délicat en amour !

Si votre partenaire est:

  • Visuel: il aura besoin que vous lui « montriez » que vous l’aimez.
    Une table joliment dressée pour un dîner en amoureux, un intérieur bien rangé, des petites attentions matérielles (cadeaux, lettre, etc.). Bref tout ce qui se « voit ».
  • Auditif: il aura besoin que vous lui « disiez » que vous l’aimez.
    Des mots doux susurrés à l’oreille, des messages vocaux laissés sur son téléphone, etc.
  • Kinesthésique: il aura besoin de « sentir » que vous l’aimez.
    Cela passe par des câlins réguliers, des bisous, se tenir la main, s’assoir sur vos genoux ou vous sur les siens, etc. 

Les apprentissages aussi sont concernés

On estime qu’environ 50% des personnes ont un profil visuel, 30% sont auditifs et 20% kinesthésiques. Or l’enseignement scolaire est aujourd’hui privilégie fortement le canal visuel, laissant ainsi de côté une bonne moitié des élèves.
Beaucoup d’enfants sont donc en difficultés, non pas par déficience intellectuelle ou en raison de troubles des apprentissages, mais parce qu’on ne s’adresse pas à eux dans leur langue, leur canal préférentiel.

L’élève:

  • Visuel: mémorise plus facilement les images, les schémas, les photos, les personnes… Ses cahiers sont souvent bien tenus et la présentation aérée. Il aime y « voir clair ». Pour apprendre ses leçons, il se fait des fiches, des cartes mentales, des schémas ou encore des tableaux. Il utilisera de la couleur pour organiser et structurer sa leçon.
  • Auditif: Pour mémoriser ses leçons, il va se les répéter plusieurs fois à haute voix. Il a également besoin de s’entendre pour réfléchir, et donne l’impression de parler tout seul. En cours, il a besoin de calme pour se concentrer et sera perturbé dans les environnements bruyants.
  • Kinesthésique: a besoin de manipuler, de faire pour comprendre et intégrer les notions: réaliser des paquets de 10 allumettes pour comprendre la notion de dizaine, utiliser la pâte à modeler pour apprendre l’alphabet, etc. Sans la pratique physique peu de chances d’intégrer les concepts scolaires. Ce sont des enfants très manuels et très à l’aise en sport.

Et moi ? Je suis quoi ?

Il existe 3 moyens d’identifier l’orientation sensorielle d’une personne:

  1. Le langage
  2. Le comportement
  3. Les mouvements occulaires

Personnellement j’observe les 3 ensemble pour plus de pertinence. Mais en même temps, c’est un peu mon job ! Pour commencer je vous conseille de faire attention au langage, c’est plus facile et vous donnera confiance pour vous frottez au deux autres 😉

1- Le langage

Le choix des mots dans notre communication n’est jamais anodin. Cela fait d’ailleurs partie des éléments qui méritent toute notre attention de thérapeute quand on pratique l’hypnose. En effet, ils reflètent les processus de pensée inconscients du consultant et par conséquent son orientation sensorielle.

Voici quelques exemples de vocabulaire régulièrement utilisé par les personnes à dominante:

  • Visuelle: C’est très clair / lumineux / net / transparent / cristallin – Ça me paraît flou / obscur – Ma vision des choses est… – En un clin d’oeil – Je lui en ai mis plein la vue – Il a un brillant avenir – Je l’ai à l’oeil – Je vais la prendre entre 4 yeux – Dans la perspective de… – J’ai eu un flash – etc.
  • Auditive: C’est une façon de parler – Il a la langue bien pendue – C’est criant de vérité – Ça me parle – Ça résonne en moi – Elle est craquante – on ne s’entend plus du tout – nous vivons en harmonie – il y a un truc qui cloche – Ça m’a mis la puce à l’oreille – Je l’ai mis au diapason – etc.
  • Kinesthésique: Lui, je ne le sens pas – Ça me touche – J’en suis toute retournée – Ça m’a fait froid dans le dos – Il m’a mis l’eau à la bouche – C’est une histoire à dormir debout – Elle me fait fondre – Je ne l’ai pas digéré – Je nage complètement – Ils sont sous pression – Il a eu du nez – la note est salée – etc.

2- Le comportement

Le corps lui aussi donne des signes de nos comportements inconscients ainsi que des indices de notre orientation sensorielle.

  • Visuel: Respiration haute au niveau du thorax et souvent rapide – Débit de la voix rapide – Posture du corps quand assis: droite et un peu rigide.
    Quand arrive dans un nouveau lieu: Attentif aux couleurs, à la décoration et aux détails.
  • Auditif: Respiration moyenne au niveau poitrine – Débit de la voix: moyen à soutenu – Posture du corps quand assis: bien installé.
    Quand arrive dans un nouveau lieu: sensible aux bruits, à la musique, aux conversations, etc.
  • Kinesthésique: Respiration abdominale et lente – Débit de la voix: lent – Posture du corps quand assis: étalé, avachi.
    Quand arrive dans un nouveau lieu: sensible aux odeurs, à la température, aux textures des matériaux, etc.

3- Le mouvement des yeux

Les fondateurs de la Programmation Neuro-linguistique (PNL) ont observé que nos yeux bougeaient dans des directions précises en fonction du canal sensoriel que nous utilisons.
Lorsqu’une personne bouge ses yeux à la suite d’une question, vous pouvez savoir si cette personne se représente des images, des sons ou des sensations.

  • Visuel : 3 mouvements oculaires
    1- Visuel Construit (je crée mon image dans ma tête – exemple: un éléphant rose)
    visuel haut droit
    2- Visuel Souvenir (je repense à une image souvenir – exemple: moi petite)
    visuel haut gauche
    3- Visuel Non-déterminé (les yeux sont dans le vague)
    fixe droit devent
  • Auditif : 3 mouvements oculaires
    1- Auditif Construit (je crée un son dans ma tête – exemple: cri strident)
    yeux droite
    2- Auditif Souvenir (je me rappelle un son – exemple: la voix de l’oncle Alfred)
    yeux gauche
    3- Dialogue Intérieur (je me dis quelquechose à moi-même)
    yeux bas gauche
  • Kinesthésique : 1 seul mouvement oculaire
    Je ressens quelque chose dans mon corps (émotion, douleur, vertige, etc.)
    bas à droite

A noter que pour les vrais gauchers (6% de la population), le tout est inversé !

Conclusion

Prendre conscience des orientations sensorielles de tout un chacun permet de mieux se connaître et d’améliorer significativement les relations avec ses proches.
Il suffit juste d’essayer, de porter son attention sur les mots, comme ça, au détour d’une conversation. Laisser tomber le fond pour s’attacher à la forme. 5 minutes par ci, 5 minutes par là. Et ça vient. L’esprit s’ouvre, reconnaît. Entrer dans le monde de l’autre, à pas 
feutrés. 

Alors, vous aussi ? Prêt pour le voyage ?

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à partager et à laisser vos commentaires et  avis ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.